Le Tantra, une ouverture Spirituelle mais pas que !

Demandez à Mille personnes initiées au Tantra d’en définir les termes et vous aurez autant de définitions. Pour moi, le Tantra est une ouverture spirituelle qui amène à mettre en lumière les zones d’ombres au travers du corps. TAN veut dire Expansion et TRA libération. Le Tannera amène l’expansion de conscience et la libération des mémoires émotionnelles.

Cette branche spirituelle issue de l’hindouisme, prend en considération le maux du corps dans l’éveil de la conscience. Le corps devient un outil, un moyen pour accéder à plus de conscience dans notre vie.

La conscience du corps amène à ressentir toutes les parties plaisantes au toucher, celles où un inconfort est ressenti, celles où de la peur apparait… Le corps a gardé en mémoire tous les touchers depuis notre venue au monde jusqu’à aujourd’hui. Il garde en mémoire les bons comme les plus traumatisants. Le toucher divin est un toucher qui vient détendre, évidemment, mais surtout libérer des émotions enfouies. Ce toucher a la particularité d’être lent, et c’est grâce à cette lenteur que la connexion est profonde avec nos mémoires, avec l’énergie, avec nous, l’Autre.

Seul un toucher juste peut réparer un corps mal touché

Nombres de fois, j’ai vu (et vécu aussi) des libérations de mémoires émotionnelles de femmes et d’hommes. Le toucher tantrique permet au corps de se laisser porter en toute sécurité, permet de mettre un baume là où il y a eu blessure émotionnelle. Ce n’est qu’une fois la blessure libérée, que la montée d’énergie vitale peut alors s’activer et amener vers des terres sauvages et extatiques.

Les dérives de ceux qui pratiquent le néo Tantra

Pour avoir fait un certain nombres de stages Tantrique et avoir beaucoup évoluée dans ce néo Tantra, les dérives et amalgames se multiplient. La libération par le corps ne veut pas dire « dire oui à tout ». Le consentement y prend une place prépondérante. Dans le toucher tantrique, le corps s’exprime en toute liberté et en toute conscience. Les énergies Tantriques sont très puissantes et amènent dans des états modifiés de conscience et posent les corps en position de vulnérabilité à la merci de l’Autre. L’Autre est le gardien du consentement qui a été établi. Avant chaque moment de toucher tantrique (massage avec son partenaire ou avec un professionnel ou en stage …) il n’y a consentement sur ce qui fait pendant ce moment. Ce n’est pas parce que toutes les zones peuvent être touchées qu’elles le sont. Ces moments ne sont pas des moments où il y a pénétration de quelques manières que ce soit.

Je vois de plus en plus de Femmes dans mon cabinet qui viennent parce qu’elles ont été abusées dans leur intimité à cause de personnes mal intentionnées sous couvert d’une nouvelle pratique spirituelle. Le Tantra amène vers une ouverture de coeur et non une ouverture des cuisses.

Le Consentement dans les ateliers pour Femmes et pour couples.

J’accompagne les Femmes à reprendre leur empuissancement de leur corps, à libérer les blocages émotionnels et cela dans une pratique complémentaire à des thérapies psychologiques ou tout simplement dans un but d’expression de sa propre liberté corporelle.

Pour les couples, je les accompagne dans une nouvelle qualité de toucher, dans un nouvel élan amoureux avec plus de conscience et d’ouverture de coeur sur ce que chacun apporte au « Nous » du couple.

La roue du consentement telle que la présente Betty Martin, définit les zones de lumière où le consentement est donné et les zones d’ombre (inconscience de ce qui est tu) lorsqu’un toucher est donné sans accord préalable.

Le couple est l’exemple parfait d’habitudes prises au fil des ans sans que plus aucune verbalisation ne soit donnée. Chacun fait plaisir à l’Autre et s’oublie. Le consentement réaligne le rôles et le plaisir de chacun. Mes Ateliers sont là pour apporter accompagnement, clarté dans les intentions de chacun quand le dialogue est difficile ou pour initier une nouvelle approche. Chacun apprend à se redécouvrir et à s’aimer avec plus de conscience.

%d blogueurs aiment cette page :