Si j’étais …

Une Femme de 60 ans et plus

A toi, Femme que je serai dans quelques années

J’ai soixante dix ans. C’est vrai, aujourd’hui j’ai la peau moins élastique qu’à mes 40 ans. Mes muscles sont moins toniques qu’avant. Lorsque je me regarde, je vois quelques rides de plus qui ornent mon visage, mon cou, mon ventre, mes mains. Le blanc, aussi éclatant soit-il, a recouvert ma chevelure. C’est vrai, je suis différente à l’extérieure mais je reste la même à l’intérieur. Mon corps change mais pas moi. Je suis restée la même.

Suis-je réellement la même qu’à mes 40 ans ? Aujourd’hui je fais ce qu’il me plait. Je ne m’encombre plus du regard de l’autre. J’ai toujours cette joie de vivre qui m’a toujours accompagnée tout au long de ma vie. Je suis entourée de l’amour de mes enfants, de mes petits enfants et de mon chéri.

J’aime toujours autant quand tu me regardes. Tu sais me regarder et poser délicatement tes doigts sur mes paumettes délicieusement plissées par le temps et nos rires. J’aime toujours autant quand tu m’embrasses dans la rue sans que je m’y attende. Nous continuons à marcher main dans la main comme des adolescents parce que nous avons 16 ans dans notre tête. Je me sens toujours aussi Femme dans tes yeux. Les années passent et le regard que tu portes sur moi reste le même qu’à notre première rencontre, lumineux. Tu as pour moi, à l’instar de ce que j’ai pour toi, cette forme d’admiration. Oui, nous avons une admiration mutuelle qui fait que nous n’écrasons pas l’autre rien que pour avoir raison. Nous nous parlons, nous nous exprimons, nous nous écoutons et parfois même, nous nous comprenons sans dire un mot. Nous restons tels des enfants à la découverte de l’autre. J’aime t’écouter de sujets qui ne m’intéressent absolument pas parce que je sais que ça te tient à coeur. Tu es tellement beau quand tu essaies de me rallier à ton avis.

J’aime toujours autant quand tu caresses mes cheveux, quand tes mains descendent délicatement le long de mon cou, qu’elles frôlent mes épaules pour finir lentement le long de ma colonne vertébrale… Tu prends le temps de m’ aimer. Notre sexualité a changé forcément avec l’âge. Elle est différente. Nous avons trouvé depuis longtemps maintenant d’autres manières de faire l’amour qui ne sont plus basées sur la performance à tout pris. Notre créativité n’a pas de limites. Nous sommes, encore plus qu’avant, très sensuels dans notre manière de faire l’amour, je suis là , tu es là, nous sommes là pour nous.

Nous avons traversé tellement d’épreuves ensemble et toujours dans l’amour de l’autre. J’ai l’impression de t’avoir toujours connu, mon Ame Soeur, ma Flamme Jumelle, mon Autre, mon Amour.