Si j’étais …

Mon autre

A Toi qui est quelque part :

Notre rencontre est surprenante presque magique et juste improbable. Tu oses m’aborder sans avoir peur que je t’ignores ou sans avoir peur que je te rejette parce que tu as confiance en toi. Tu ne t’inquiètes pas de savoir si tu m’importunes car tu vois dans mon regard et mon sourire que tu me plais. Tu sais que cette entrée en matière, même réussie, n’est pas un gage de victoire pour autant. Tu sais que je n’ai pas besoin de toi pour être heureuse, j’ai juste envie d’être avec toi.

Par le passé, mon coeur s’est déjà emballé pour d’autres Hommes. J’ai appris à ne plus donner le pouvoir à l’autre afin qu’il comble ce que je n’étais pas capable de m’apporter. Il m’est arrivée de trop donner pour être aimée. J’ai testé mes limites pour savoir ce que j’étais capable de faire, ce que j’aimais, pour me connaitre aussi. A un moment, jil m’est arrivé d’en faire trop mais c’était pour plaire, être aimée, rendre l’autre addict de moi, pour ne pas être seule… et puis j’ai guéri.

Aujourd’hui, j’ai appris à être heureuse sans forcement être avec quelqu’un. J’ai appris à m’aimer dans toute ma féminité. J’ai appris à me respecter, à ne plus attendre que l’autre me donne de l’attention quand il a 5 minutes. J’ai appris à ne plus attendre tout court. Je réalise mes envies.

Alors toi qui arrive, viens parce que tu n’as pas peur d’être seul. Viens parce que tu as envie de vivre une vie passionnée et autonome. Viens parce que tu as envie de partager des moments agréables. Viens parce que cela te fait plaisir de te sentir Homme face à une Femme qui se sent Femme. Viens sans avoir peur du regard que les autres Hommes portent sur moi parce que tu sais que je suis fière que tu sois à mes côtés.

Je veux sentir cette fierté dans tes yeux quand tu me regardes. Je veux sentir cette fierté dans tes mains quand elles frôlent les miennes.

Tu as en toi cette délicatesse et cette vulnérabilité que tu ne refoules pas. Tu as compris qu’exprimer cette vulnérabilité te permettait de te libérer de la peur et du doute. Tu as compris qu’en exprimant tes émotions agréables ou non cela te soulagerait.

Un jour, je te trouverai


%d blogueurs aiment cette page :